Histoire de l'aloé vera, informations et conseils

ALOE VERA

Histoire de l'aloé vera

Plante Aloe VeraL’aloès ou aloé vera, est une plante originaire d’Afrique du Sud et du pourtour Méditerranéen, elle pousse à l’état sauvage sur plusieurs continents, sous les tropiques. Elle est de taille moyenne, variant entre 2 et 3 mètres, mais peut aller jusqu’à 6 mètres exceptionnellement. On la cultive et comme plante décorative ainsi que pour ses vertus médicinales. Pour traiter et soigner brûlures et plaies, on utilisera le gel qui se trouve dans ses feuilles mais ce végétal, utilisé depuis plus de 3000 ans renferme bien d’autres propriétés médicinales. Il subsiste une certaine confusion concernant l’aloès, certains disent qu’il contient des éléments irritants et d’autres soutiennent qu’on y trouve des substances adoucissantes. En fait, tous ont raison. On trouve la substance irritante dans l’écorce verte de la plante, notamment des anthraquinones qu’on utilise comme laxatif et purgatifs alors que dans la feuille d’Aloès, notamment au centre de la feuille, se trouve un gel très doux qui aide à la guérison des tissus. Ce sera surtout ce gel Aloé Vera qu’on commercialisera. Il contient de l’aloïne A et B, il est riche en acides gras organiques, en thiamine, en vitamines, en résine et contient de nombreux sels minéraux.

Gel Aloe VeraOn utilise l’aloé vera pour soigner différentes infections : la constipation, les inflammations, les déficiences du système immunitaires, les infections, les problèmes digestifs, le diabète, la maladie de Chron, les ulcères peptiques, les expositions aux radiations, les problèmes cutanées, les blessures, les brûlures et certains cancers soit en traitement, soit en remède d’appoints de traitements conventionnels. En effet, l’Aloès contient du germanium, un élément chimique également contenu dans le ginseng, l’ail et le shitake, végétaux connus pour leurs propriétés médicinales et particulièrement pour stimuler le système immunitaire. Des études ont démontrés que le germanium possédait une activité antivirus respiratoire cyncitial en agissant l’absorption de ce virus et sur sa pénétration. Le germanium pourrait également contrebalancer l’effet mutagène de certaines substances, sous forme de germanium dioxyde, et pourrait se confronter au développement de certains cancers et sous forme de spirogermanium, forme de germanium organique, anéantir certaines cellules cancéreuses.

Autres usages possibles : des tests de laboratoire ont été effectués sur un composé chimique de l’aloé vera. Les tests se sont révélés encourageants pour soigner la leucémie. En Europe, une autre étude a été réalisée sur des animaux et des humains touchés par le diabète, cette étude révèle que le gel d’aloé vera diminue le taux de glucose dans le sang. Dans cette étude, on a utilisé le gel uniquement en usage externe, c'est-à-dire en applications. Le Hormone Research a pratiqué une autre étude portant sur 5 personnes diabétiques pendant une période de 14 semaines. Une demi-cuillère de gel d’Aloé, pris quotidiennement a permis de diminuer de 45 % les niveaux de glucose, ceci chez tous les sujets et sans changement de poids. Ce gel pourrait se révéler utile dans le diabète de type 2 ainsi que certains cancers.